Lorsque vous pratiquez du sport, et à plus forte raison lorsque vous débutez en course à pied. Vous entendez toujours le mot endurance. C’est la capacité de maintenir un effort élevé dans une période donnée.

Pour en savoir plus sur cette aptitude, vous pouvez lire ces quelques lignes.

Qu’est-ce que l’endurance ?

L’endurance est l’aptitude d’une personne à maintenir un effort d’une intensité élevée pendant une durée prolongée. C’est-à-dire qu’il faut que l’effort soit maintenu pendant une période prolongée pour qu’il y ait une endurance. Elle peut aussi désigner la capacité à maintenir longtemps une puissance relative donnée. Il existe de nombreuses activités d’endurance. Ce sont la natation, la course de fond, le ski de fond, le cyclisme… 

En effet, l’endurance se pratique en aérobie. De ce fait, elle utilise l’oxygène pour transformer les réserves en énergie mécanique. Ainsi, tous les sportifs ne sont pas essoufflés. Ils peuvent fournir l’effort nécessaire autant que les réserves sont disponibles.

endurance sport

Quels sont les facteurs de l’endurance ?

En effet, l’endurance doit comprendre 4 facteurs.

  • Ce sont l’endurance respiratoire,
  • l’endurance cardiovasculaire,
  • l’endurance musculaire
  • et l’endurance mentale.

L’endurance respiratoire est aussi appelée le souffle. Ici, il faut que les poumons apportent tout l’oxygène nécessaire dont les muscles ont besoin. Cela permet aux réserves énergétiques de se transformer en énergie mécanique.

L’endurance cardiovasculaire, quant à elle, désigne le cœur. Ce dernier doit être assez fort pour bien véhiculer le sang vers les muscles.

Pour l’endurance musculaire, il faut que les muscles puissent maintenir un effort donné dans la durée.

Par ailleurs, la mentale désigne le fait qu’il faut avoir une bonne pour maintenir une activité physique dans la durée. Il faut aussi accepter le fait de résister à la fatigue afin d’être plus performant.

Ainsi, pour progresser dans votre discipline et avoir une bonne endurance, vous devez travailler sur chacun de ces facteurs.

Quels sont les types d’endurance ?

Il existe 2 sortes d’endurance : l’endurance fondamentale et l’endurance active. L’endurance fondamentale ou l’endurance de base consiste à maintenir dans la durée un effort d’une intensité modérée. Cette intensité est comprise entre 60 à 75 % de la FCmax ou de la fréquence cardiaque maximale. Il s’agit d’adopter une allure tranquille. Dans ce cas, le sportif n’aura pas à s’essouffler lors du travail.

L’endurance active, quant à elle, correspond à une intensité légèrement élevée par rapport à celle de l’endurance fondamentale. L’effort est compris entre 80 à 90 % de la FCmax. C’est un travail à allure spécifique. De temps en temps, le sportif doit s’interrompre pour reprendre son souffle.

Pourquoi travailler son endurance ?

Travailler son endurance est essentiel pour tous les sportifs. En ayant une bonne endurance, les capacités d’un sportif ne seront pas limitées. En effet, elle permet de progresser et d’améliorer le souffle.

En ayant la capacité de maintenir un effort plus longtemps, les sportifs pourront aussi trouver du plaisir dans leur activité.

Vous pouvez ainsi vous entraîner tout en gagnant en confort et en étant à l’aise et également varier vos allures de course.

Par ailleurs, le travail de l’endurance permet de rester en bonne santé. Cela permet de se protéger de l’hypertension ainsi que des surcharges en graisse ou en sucre.

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
15 − 2 =